[av_one_full first]
[av_textblock ]

L’origine de Graphius remonte à 1928.

L’imprimerie/maison d’édition A. Geers de l’époque a été fondée en 1928 dans le village d’Oostakker près de Gand par André Geers, sacristain dans ce même village. A cette époque, confier l’impression des faire-parts de décès, de mariage et autres au sacristain était monnaie courante.

[/av_textblock]
[/av_one_full]

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

[av_image src=’http://graphiuscom.webhosting.be/wp-content/uploads/2014/07/geschiedenis_Geers.jpg’ attachment=’1110′ attachment_size=” align=’center’ animation=’no-animation’ link=’lightbox’ target=” styling=” caption=” font_size=” appearance=”][/av_image]

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

[av_one_full first]

[av_textblock size=” font_color=” color=” custom_class=”]

Le gouvernail est passé aux mains de son fils Emiel et son épouse Micheline en 1977, l’entreprise passant alors de la petite imprimerie de village à une PME employant 35 collaborateurs spécialisés dans l’impression de magazines.

En 2000, ils sont rejoints d’abord par leurs fils Denis, puis Philippe, et l’affaire dépasse les frontières des Pays-Bas et de la France pour connaître une croissance explosive.

L’entreprise s’oriente plus fermement vers les produits de qualité supérieure et installe pour ce faire les machines nécessaires, attire les personnes adéquates et outre l’impression de magazines, se concentre de plus en plus sur l’impression d’ouvrages de qualité supérieure et l’impression de luxe.
[/av_textblock]

[/av_one_full][av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

[av_image src=’http://graphiuscom.webhosting.be/wp-content/uploads/2014/07/gebouw-graphius3.jpg’ attachment=’1116′ attachment_size=” align=’center’ animation=’no-animation’ link=’lightbox’ target=” styling=” caption=” font_size=” appearance=”][/av_image]

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

[av_one_full first]

[av_textblock size=” font_color=” color=” custom_class=”]
Considérant les changements incessants du marché, il a vite fallu se rendre à l’évidence: la seule manière de continuer à développer une entreprise de graphisme rentable était l’économie d’échelle et la mise en œuvre d’une production industrialisée.

C’est pourquoi, après une longue période de négociations, un accord a été obtenu en 2009 pour la reprise de l’imprimerie Sintjoris.

La stratégie suivante a ensuite été adoptée: poursuivre les acquisitions sous l’appellation de Graphius tout en laissant les filiales conserver leur propre unité et structure commerciale, mais en utilisant le site industriel de Graphius.

L’approche personnelle d’une petite entreprise peut ainsi être alliée à l’efficacité de l’équipement industriel de haut niveau technologique d’un groupe de grande envergure.

New Goff suit en 2010, avant d’être rejoint par Druk in de Weer en 2011, De Duurzame Drukker en 2012 et DeckersSnoeck en 2013.

L’arrivée de Boone-Roosens en 2015 signifie que Graphius possède également un site de production à Bruxelles, et plus précisément à Beersel. Le département étiquettes de Boone-Roosens a trouvé un partenaire auprès du département cartonnage de Graphius et a été baptisé Etiglia.

Durant l’été 2016, Dereume Printing a également rejoint Graphius. Dereume déménage vers Beersel durant l’été 2017 qui n’est éloigné que de quelques kilomètres. Graphius a investi dans l’extension de son bâtiment ainsi que dans un nouveau parc machines ultra-moderne. Boone-Roosens et Dereume forment, dorénavant, Graphius Bruxelles. 

À peine un mois après l’arrivée de Dereume en 2016, Stevens Print & GuidoMaes.Printingdeluxe.***** décidèrent de rejoindre Graphius également. Ces imprimeries restent spécialisées dans leur niche d’activité d’imprimés de luxe avec une belle valeur ajoutée, même après leur déménagement en 2017 dans les bâtiments principaux de Graphius à Gand. 

Pour l’avenir, le Groupe Graphius est ouvert à toute acquisition au sein du secteur du graphisme, pour peu que cette contribution ait un effet bénéfique sur le fonctionnement opérationnel du groupe au niveau de la synergie.

[/av_textblock]

[/av_one_full][av_one_third first][/av_one_third]